300

Le spectacle du tricentenaire

Trois régimes, un régiment.

Une unité d’élite dont les racines ont trois cents ans et une devise qui sonne tellement français : « Si tu as tout perdu, souviens toi qu’il te reste l’honneur ».

Peu de corps de l’armée française peuvent se targuer d’une histoire multiséculaire aussi riche et revendiquer des origines aussi « cavalières ».

Depuis la levée de leur régiment en 1720, les hussards de Bercheny ont servi la France dans tous ses combats.

Le spectacle du tricentenaire raconte l’histoire de ces soldats.

Face au quartier Larrey, découvrez les grandes heures de ce régiment hors du commun, servies par la magie des technologies du spectacle et de l’image, rehaussées par une bande sonore pleine d’émotion et d’action.

Danses, cascades, chevaux, pyrotechnie et musiciens : des plaines d’Europe au sable du Mali, vibrez à l’évocation des pages d’histoire glorieuses du 1er RHP et laissez battre votre cœur à l’unisson de celui qui anime le destin singulier des hussards parachutistes !

- Réservez prochainement vos places -
Arrow

Le teaser du spectacle

- Voir la vidéo -
Arrow

7, 8 et 9 mai 2020

Le scénographe et directeur artistique : BRUNO SEILLIER

55 ! C’est le nombre de spectacles créés et réalisés par Bruno Seillier.

Si ses créations l’ont amené à explorer tous les genres (théâtre, fresque à milliers de figurants, shows technologiques…), sa « marque de fabrique » reste la scénographie des grands monuments de notre patrimoine.

Château de Versailles, les Invalides, le Palais des Papes d’Avignon, le Grand Palais…, beaucoup de lieux emblématiques ont été magnifiés par ses scénographies mêlant harmonieusement technologies et patrimoine.

En novembre 2017, il magnifie la façade et l’intérieur de Notre-Dame de Paris avec sa création « Dame de coeur ». Reprise en octobre 2018, elle attire plus de 160 000 spectateurs en une semaine dans un périmètre sécurisé et sur réservations.

Au cours de l’été 2018, le Centre des monuments nationaux lui confie, par le biais d’Amaclio, la création du parcours nocturne de l’abbaye du Mont-Saint-Michel et d’un grand spectacle pluridisciplinaire au château comtal de la cité de Carcassonne. Ils seront poursuivis dans les années à venir.

En mai 2019, il crée un show lumineux totalement inédit pour fêter les 130 ans de la Tour Eiffel.

A l’été 2019, il est le directeur artistique de tous les spectacles de mapping video qui viennent mettre en lumière le centre de ville de Moulins et ses monuments emblématiques tels que le Centre national du Costume de Scène.

Bruno SEILLIER régit tous les détails qui composent sa création : il imagine les effets visuels et sonores, il pense leur exécution, il écrit le scénario...

Son travail est véritablement celui d’un artiste au service d’un projet.

Parfait connaisseur des techniques des grands événementiels et familier de la finesse du spectacle vivant, il sera le garant de l’unité artistique et esthétique du spectacle.

Le metteur en scène : JEAN-PAUL BOURON

Jean-Paul Bouron s’est fait une spécialité du théâtre musical sous toutes ses formes, de la comédie-ballet à l’opérette. Ces dernières années le virent au Théâtre Montansier pour une production imposante de To be or not to be  d’après Ernst Lubitsch, avec Francis Perrin.

Il a ainsi mis en scène une nouvelle production du Bourgeois Gentilhomme, avec Jean-Paul Farré dans le rôle titre et la Simphonie du Marais, dirigée par Hugo Reyne, pour la partie musicale. Le spectacle est présenté à Versailles, Béziers, Nîmes et Montpellier, et a fait l’objet d’un disque chez Accord.

Il a conçu différentes animations historiques originales et pleines d’inventions : « les années 1900 » au Chesnay et dans le Cher, « Les années Louis de Funès », « Napoléon III et Offenbach » au château de Breteuil.

Il a présenté avec sa troupe deux spectacles au Potager du Roi de Versailles, sur le thème « Anciens et nouveaux régimes à Versailles » et  « L’Entente cordiale des Fruits et légumes ».

Il a mis en scène Les Brigands, Orphée aux Enfers et La Belle Hélène opéras-bouffe de Jacques Offenbach, au théâtre Le Trianon à Paris, avec la troupe des Tréteaux Lyriques.

L’été 2005, il présente un autre grand spectacle : « Si Versailles m’était conté », inspirée de Sacha Guitry, dans les jardins du Château de Versailles. Plus de 60 000 personnes assistèrent aux représentations qui réunissaient 200 figurants, 100 musiciens, 30 comédiens, artistes de rue, échassiers, chevaux, voitures anciennes, attelages, et se terminaient par un grand final d’artifice. Ce spectacle fit l’objet d’un documentaire pour la BBC.

En 2008, il fonde sa propre compagnie,  La Compagnie du Mage, avec laquelle il va produire et diriger une nouvelle version des « Précieuses ridicules » de Molière, un spectacle Offenbach « le passage des princes », un conte pour enfant, avec les chœurs de la Maitrise du Centre de Musique Baroque « Serpentin Vert », et un vaudeville militaire « Les dégourdis de la onzième » avec Chantal Ladesou. En 2014, il met en scène Mammamouchi, comédie-ballet inspirée du Bourgeois Gentilhomme, au Festival du Périgord Noir et Madame Sans-Gêne, d’après Victorien Sardou, à Rueil-Malmaison.

Il crée en 2011 la société de production Midnight-Première qui participe à de nombreuses manifestations publiques et privées au château de Versailles, et dans de nombreux lieux historiques.

En 2012, 2014, puis 2017, il conçoit et met en scène le Jubilé Napoléon pour la Ville de Rueil Malmaison, avec 50 comédiens et musiciens et plus de 1 000 figurants.

En 2016, il créé un semi opéra « Maître Chat ou le Chat Botté » d’après Perrault et Lully avec un équipe de 40 artistes (comédiens, chanteurs, musiciens, cascadeurs) au Château de Chambord, à l’occasion des fêtes de fin d’année.

En 2017, il crée et met en scène « La Belle et la bête au bois dormant » au château de Chambord. Cette production a été invitée au palais de l’Elysée, à la demande du Président de la République.

En 2020, il mettra en scène « l’Odyssée du Temps » avec Gaël Giraudeau.