Actualités
Actualités

Le colonel Antoine de Labretoigne du Mazel

Saint-Cyrien et cavalier, il a suivi une carrière alternant les fonctions opérationnelles et les postes d’état-major ou politico-militaires.
Affecté au 1 er régiment de hussards parachutistes à l’été 2000, il sert durant sept années comme chef de peloton antichar, officier adjoint puis commandant d’unité sur engin blindé (ERC 90). En 2013, il est nommé au Centre de Planification et de Conduite des Opérations à Paris, chargé de la conduite des opérations africaines (Serval puis Barkhane au Mali et Sangaris en République Centrafricaine). Plus tard (2014), il revient à Tarbes comme chef du bureau opérations et instruction. Au total, il sera engagé six fois avec le régiment : au Sénégal (2000), en Bosnie Herzégovine (2003), en République de Côte d’Ivoire à deux reprises (2004 et 2006), au Kosovo (2006), puis comme chef des opérations de la Force Commander Reserve au sein de la Force Intérimaire des Nations-Unies au Liban (2014).
Il sert également comme officier instructeur à l’Ecole Polytechnique (2007-2009) avant d’être admis au Cours Supérieur d’Etat-Major. Au cours de sa scolarité, il occupe des fonctions au sein de la cellule Afrique-Moyen-Orient du cabinet du ministre de la Défense, puis intègre l’Ecole de Guerre, dont il est breveté en 2011. Détaché au Secrétariat Général du Gouvernement (2011-2013), il est chargé de mettre sur pied le service du Haut Fonctionnaire de Défense et de Sécurité auprès du Premier Ministre, fonction qui venait de se créer. En 2016, il rejoint Bruxelles pour servir au sein de l’état-major de l’Union Européenne comme responsable « gouvernance, pilotage et synthèse ». A l’été 2018, il est chargé de la prospective au sein de l’état-major de l’armée de Terre. Il prend le commandement du 1 er régiment de hussards parachutistes le 28 août 2020.
Il est marié et père de cinq enfants.